Assembler un appareil

Les mains Phœnix, Raptor Reloaded ou Raptor s’assemblent à peu près de la même manière, avec quelques variations.

Toutes les pièces sont imprimées en 3D à l’exception des pièces suivantes :

  • Les fils nylon, qui jouent le rôle de tendons et forcent les doigts à se fermer lors de la flexion du poignet.
  • Les élastiques, qui servent à ramener les doigts en position ouverte au repos. Ils doivent avoir la tension mimimum permettant de faire leur travail en demandant le plus petit effort possible pour fermer les doigts.
  • Les vis, qui servent à régler avec précision la tension sur les fils nylon.
  • La mousse, qui recouvre l’intérieur de la paume et du gantelet, pour assurer le confort de l’utilisateur.
  • Le scratch, qui permet d’attacher le gantelet et, sur certains modèles, la paume, sur le destinataire. On préfère maintenant utiliser des paumes thermoformées plus efficaces que les paumes équipées de scratch.

 

Acheter un kit.

Vous préférez acheter pour 30€ un kit complet contenant tous les éléments non imprimables pour une main ?
Écrivez à contact@e-Nable.fr en indiquant le type d’appareil, le % d’échelle et la couleur souhaitée pour la mousse.
Note : nous ne fournissons plus les doigtiers dans le kit. Ils ne sont pas indispensables pour la main de test et pour les mains définitives nous reommandons l’achat et l’utilisation de Plasti-Dip ou d’un équivalent.

Un cutter. L’outil indispensable en toute circonstance.

Une pince. Pour retirer une goupille récalcitrante par exemple.

Un tournevis adapté aux vis que vous allez utiliser.

Un marteau. Parce que.

Une paire de ciseaux pointus. Peuvent éventuellement remplacer le poinçon qui suit.

Un poinçon. Très pratique pour le nouage des élastiques et tendons. Peut éventuellement être remplacé par des ciseaux pointus.

Un vieux fer à souder ou à pyrograver. Pratique pour refondre et lisser le plastique imprimé, sur la voûte des paumes imprimées sans support par exemple.

Une lime à métaux. Pour les finitions des articulations en particulier.

Un décapeur thermique. Idéal pour le thermoformage. Peut être remplacé par un sèche-cheveux, ou de l’eau bouillante.

Pour les Raptor, Raptor reloaded et tous les appareils n’utilisant pas les élastiques dentaires.

Les élastiques se trouvent en mercerie ou au rayon travaux manuels, en 1mm ou 2mm de diamètre, et en différentes couleurs. Prenez 50cm par appareil en comptant large.

Les élastiques dentaires sont utilisés sur des modèles (Phoenix, Raptor reloaded) prévus pour. Ils existent en différentes forces, à tester selon la taille de la main. Si vous connaissez un Orthodontiste il peut vous en fournir. Pour une main à 100% des N°33 1/4 – 4.5oz conviennent bien.

Les vis. Elles servent à régler finement la tension sur les tendons en tirant plus ou moins sur les pins du tensionneur.

Choisir exclusivement des vis inoxydables. Préférer les vis à métaux quand la taille de la main le permet. Préférer les têtes cruciformes car plus faciles à régler. Préférer les têtes arrondies aux têtes coniques car plus élégantes.

Vous aurez rapidement un assortiment de vis en stock car elles sont peu chères. S’il vous en manque, imprimez d’abord les pins du tensionneur puis allez essayer les vis dessus en magasin.

Le fil nylon représente les tendons qui forcent les doigts à se replier lorsque le poignet se plie.

Choisissez du fil de pêche non tissé (fil nylon) entre 0.4 et 0.6 mm de diamètre, selon la taille de la main.

On le trouve au rayon pêche ou au rayon perles.

Parce qu’il est difficile de faire des nœuds sur du fil nylon, vous pouvez choisir d’utiliser des tubes de sertissages. glissez le fil nylon dedans, écrasez le tube avec une pince, et hop !

Les doigtiers servent à donner du grip. On les trouve sur Amazon. Attention : contrairement à ce qui est indiqué sur la photo, prendre des taille 3 (small).
En alternative nous étudions actuellement un produit trouvé par nos copains anglais : le Plasti Dip.

Plasti-dip, permet de recouvrir le bout des doigts d’une pellicule qui donne un super grip.
Exceptionnellement car nous n’en connaissons pas d’équivalent, nous donnons le lien vers un fournisseur.
e-Nable France n’est en rien affilié à ce fournisseur, si vous avez d’autres lien merci de nous les communiquer pour les lister ici.

De la colle, de type superglu, indispensable pour fixer les nœud sur le fil nylon et sur les élastiques.

Pour coller le PLA utiser de la colle Scotch en gel (tube vert).

La mousse. Elle sert à protéger la peau du destinataire du contact avec le plastique.

Sur la photo à gauche de la mousse médicale, fournie par un prothésiste, à droite de la mousse trouvée dans un magasin de fournitures d’art.

Le scratch.

En largeur de 5cm pour la Raptor, on préfère sur le gantelet thermoformé utilisé avec la Raptor Reloaded et la Phoenix utiliser deux bandes de scratch plus étroites, plus confortables à l’usage.

Important : le scratch est du double face (mâle d’un côté, femelle de l’autre) ou hermaphrodite (mâle et femelle du même côté). Ne pas prendre les versions avec une bande mâle et une bande femelle. Attention, les descriptions sur Amazon ne sont pas toujours très claires.

L’assemblage se déroule en quatre parties, dans cet ordre :

  • Assemblage mécanique
  • Assemblage des élastiques
  • Assemblage des tendons
  • Finitions

Il faut en permanence conserver à l’esprit que les personnes qui vont utiliser les appareils ont peu de force, et peu de degrés de rotation au niveau du poignet.
Lors de l’assemblage mécanique, les pièces doivent jouer librement avec zéro contrainte liée au frottement.
Les élastiques doivent assurer la tension minimum pour ramener les doigts en position ouverte au repos, mais pas plus.
Les tendons doivent être tendus pour, au repos, casser le poignet en arrière d’environ 30°.
La mousse doit recouvrir la paume et le gantelet de manière à empêcher un contact direct de la peau avec le plastique.

Le passage des fils.
Suivant les modèles, différentes options sont possibles pour vous simplifier le travail et améliorer les confort et les fonctionnalités de l’appareil.
Le tensionneur à trois pins par exemple, divise presque par deux le nombre de nœuds à faire sur le fil nylon, et fournit un grip semi-adaptatif pour l’utilisateur.
Les élastiques passent sur le dessus des doigts et servent à ramener la main en position ouverte au repos, le fil nylon passe sous les doigts et sert à fermer la main sur l’action du poignet.

La main Phoenix
Le câblage du fil nylon avec le tensionneur à trois pins est identique sur la Phoenix et la Raptor Reloaded.
Le gantelet thermoformé et le tensionneur à trois pins sont utilisables avec la Phœnix et la Raptor Reloaded.

 phoenix-tendons  phoenix-elastiques

La main Raptor Reloaded
Avec le tensionneur à cinq pins le câblage du fil nylon est identique sur la Phœnix, la Raptor Reloaded et la Raptor.

rr-tendons  rr-elastiques-1  rr-elastiques-2  rr-elastiques-3

La main Raptor

raptor-elastiques-1  raptor-elastiques-2  raptor-tendons

Manuel visuel d’assemblage. Initialement conçu pour la Raptor, il peut être utilisé aussi pour la Raptor Reloaded et la Phœnix.

Télécharger ici.

Faire des nœuds qui ne glissent pas sur du fil nylon.

Faire des nœuds qui ne se défont pas sur du fil nylon peut s’avérer compliqué. Voici deux méthodes pour vous sortir d’embarras. La première technique est utilisable pour la première extrémité de chaque fil, mais pas pour la seconde extrémité qui nécessite un réglage précis en longueur ; la deuxième technique est utilisable tout le temps.

NOTE : Parce que nous n’avons pas réussi à faire de belles photos avec du fil nylon, nous avons utilisé de la cordelette tressée. Vous ne devez PAS utiliser de fil tressé pour les tendons, il se comporte comme une scie et finit par pénétrer dans le plastique. Vous devez utiliser du fil de pêche monofilament non élastique.

Nœud coulant autobloquant

Après avoir passé le fil nylon sous le petit pont, faites un nœud simple à son extrémité.

Refaites un nœud simple qui pourra coulisser sur le fil nylon arrivant de la phalange proximale.

Serrez ce nœud coulant.

Tirez sur le fil nylon (sans casser le pont !), le nœud coulant va se déplacer sur le fil jusqu’à venir en butée sur le premier nœud. Les deux nœuds vont se bloquer mutuellement.

Nœuds empilés (première technique).

La technique précédente est parfaite pour le premier nœud, mais ne permet pas de réaliser le deuxième en gérant avec précision la tension sur le fil nylon. Vous trouverez ci-dessous deux techniques de nœud empilés qui permettront de le faire.

Commencez par un nœud simple en passant sous le pont.

En tirant sur le fil vous pouvez le faire coulisser jusqu’à obtenir la tension désirée (attention à ne pas casser le pont).

Complétez-le par un deuxième nœud mais dans l’autre sens pour faire un nœud plat.

Renouvelez l’opération pour avoir trois nœuds plats (six nœuds simples alternés).

Une fois bien serrés, bloquez-les avec une goutte de colle cyanoacrylate (super glu).

Nœuds empilés (deuxième technique)

Commencez par un nœud simple en passant sous le pont.

En tirant sur le fil vous pouvez le faire coulisser jusqu’à obtenir la tension désirée (attention à ne pas casser le pont).

En conservant le brin venant du tensionneur tendu, empilez des boucles dans un sens et dans l’autre.

Quatre ou cinq boucles suffisent, l’ensemble forme un nœud coulant.

Une fois serré, bloquez-le avec une goutte de colle cyanoacrylate (super glu).

Enfiler un élastique.

Enfiler un élastique peut s’avérer l’expérience la plus frustrante qui soit, ou la plus rapide.

L’astuce consiste à faire une boucle en fil nylon, bien plus rigide que l’élastique, et d’aller chercher celui-ci en faisant suivre à la boucle le cheminement inverse de celui souhaité par l’élastique..

Fixer un élastique dentaire sans outil.

L’astuce consiste à maintenir pliée l’articulation pendant la pose.

img_7941  img_7942  img_7943  img_7944  img_7945

Notez comment les élastiques sont croisés au niveau des phalanges terminales et droits au niveau des proximales.

img_7946  img_7947  img_7948  img_7949